18/05/2010

Quelques articles et dossiers du Journal des Arts

Quelques articles et dossiers du journal des Arts en lien avec le programme. Pour lire plus, cliquez sur les titres.

Seuls les articles datant de plus de trois mois sont consultables gratuitement. Pour les autres, regardez dans vos CDI



 

9.

Élections régionales : l'enjeu culturel

Le Journal des Arts - n° 319 - 19 février 2010

À l’occasion des élections régionales qui se dérouleront les 14 et 21 mars, nous consacrons notre dossier à la politique culturelle de ces collectivités qui, si elles ont peiné à trouver leurs marques, sont devenues des actrices essentielles au secteur. Le politologue Emmanuel Négrier, directeur de recherche au CNRS à l’université de Montpellier-I, décrypte les spécificités de l’action menée par les régions et leurs enjeux à l’heure de la réforme territoriale initiée par l’État. Retrouvez, région par région, les principaux projets et réalisations en matière de culture ainsi que les budgets qui leur sont consacrés.

Les écoles d’art à l’heure de la réforme

Le Journal des Arts - n° 319 - 19 février 2010

En attendant d’être évaluées dans le cadre de la réforme européenne LMD, les écoles d’art souffrent d’un manque chronique de moyens et d’une faible politique d’ouverture à l’international. Le Journal des Arts consacre une enquête à ces établissements dans lesquels les artistes confirmés continuent, avec bonheur, d’enseigner.

Spécial acquisitions 2009

Le Journal des Arts - n° 325 - 14 Mai 2010

Dans ce dossier inédit, Le Journal des Arts propose un point complet sur les acquisitions réalisées, en 2009, en France, par les musées nationaux, régionaux, le Fonds national d’art contemporain et les Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC). La crise et la baisse des budgets obligent les intervenants à compter de plus en plus sur des libéralités pour enrichir les collections. Ainsi, si la vente de la collection Pierre Bergé-Yves Saint Laurent a offert, l’an dernier, de très belles occasions d’acquisitions, les moyens nécessaires étaient souvent hors de portée des institutions nationales. Dans les régions, l’expertise des conservateurs permet de renforcer les points forts des collections de leurs musées respectifs. Enfin, les budgets des FRAC restent stables, même si la réforme des collectivités locales pourrait augurer de jours moins fastes.

Bilan 2009 - Où va Drouot ?

Le Journal des Arts - n° 317 - 22 janvier 2010

Le marché de l’art verrait-il le bout de la crise économique ? Après un premier trimestre 2009 sur le fil du rasoir, les derniers résultats laissent présager une reprise en douceur. À l’heure du bilan, quelles conclusions tirer de cette année passée ? Tandis que les places portées sur la spéculation ont été durement touchées, à l’image de Londres mais surtout de New York, Paris tire son épingle du jeu en s’imposant sur le devant de la scène, notamment avec la très médiatique vente Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, en février dernier. Une réjouissante constatation récemment assombrie par l’affaire des vols à Drouot. Ce scandale annonce-t-il une redistribution des cartes pour 2010 ?

Quel musée pour l’histoire de France ?

Le Journal des Arts - n° 316 - 8 janvier 2010

Annoncée par le président de la République en janvier 2009, la création d’une future « Maison de l’histoire de France », qu’elle soit installée à Fontainebleau, Vincennes ou sur l’île Seguin, doit doter la nation d’un grand musée tête de réseau en la matière et remettre l’histoire au cœur des réflexions. Ce projet, qui n’en est qu’à ses balbutiements, voit le jour dans le contexte du très controversé débat sur l’identité nationale, comme l’explique dans nos colonnes l’historien Henry Rousso. Nous donnons aussi la parole à des conservateurs, architectes et au président de l’établissement public du château de Versailles, lesquels éclairent le débat à la lumière de leur propre expérience. Enfin, nous faisons le point sur le chantier des Archives nationales dont le transfert vers un nouveau bâtiment, situé à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), devrait libérer des espaces pour développer le Musée d’histoire de France existant déjà à l’hôtel de Soubise, à Paris...

Bilan et perspectives

Le Journal des Arts - n° 315 - 11 décembre 2009

L’inauguration de l’antenne du Centre Pompidou à Metz, en mai prochain, sera sans conteste l’un des événements phare de 2010. En cette période de fin d’année propice aux bilans, le Journal des Arts invite dix-huit personnalités à donner leur sentiment sur les douze derniers mois, mais aussi à partager leurs perspectives pour les douze à venir. Chacune dans leur catégorie – politique culturelle, musées et patrimoine, expositions, marché de l’art et art contemporain –, elles identifient les événements marquants ainsi que les grandes tendances passées et futures.

L’art contemporain en régions

Le Journal des Arts - n° 314 - 27 novembre 2009

Depuis le début des années 1980, le réseau de l’art contemporain s’est spectaculairement densifié en régions. Pionniers, les centres d’art sont des laboratoires essentiels pour la création dans notre pays. À côté de leurs activités de production et de diffusion, ils mènent une politique éditoriale de premier plan, tout en poursuivant leur travail de médiation pour les petits et les grands. Souvent plus récents, les Fonds régionaux d’art contemporain se sont lancés de leur côté depuis quelques années dans une vague de constructions, de Rennes à Marseille, de Besançon à Dunkerque. Ces nouveaux outils leur permettront entre autres de mieux conserver leurs collections qui atteignent aujourd’hui une grande dimension… patrimoniale. Enfin, l’art contemporain sort aussi de l’institution pour s’immiscer dans l’espace public. La politique de commandes publiques pâtit pourtant d’un transfert de ses budgets vers des manifestations spécifiques qui nécessitent des fonds de plus en plus importants pour la production d’œuvres.

Les 50 ans du ministère de la Culture

Le Journal des Arts - n° 294 - 9 janvier 2009

Créé le 3 février 1959 sous l’impulsion d’André Malraux, le ministère de la Culture célèbre cette année son 50e anniversaire. Son histoire est intimement liée à un demi-siècle de politique culturelle en France, depuis les ambitions affichées par l’auteur de la Condition humaine jusqu’à la réforme actuelle du ministère lancée par Christine Albanel dans le cadre de la révision générale des politiques publiques.
Quel doit être le rôle du ministère à l’aube du XXIe siècle ? Les anciens locataires de la Rue de Valois, de sensibilité de droite comme de gauche, témoignent, de Jean-Philippe Lecat, Jack Lang, François Léotard, Jacques Toubon et Philippe Douste-Blazy à Catherine Trautmann, Catherine Tasca, Jean-Jacques Aillagon, Renaud Donnedieu de Vabres et Christine Albanel. Tous défendent cette exception française que les acteurs culturels européens et américains regardent parfois avec un certain étonnement.

03/06/2008

Portrait of a Lady, exposition au Musée d'art Americain de Giverny

decorationPortait of a Lady est une très belle expo présentée jusqu'au 14 juillet au Musée d'art Américain de Giverny (27) et du 25 septembre au 5 janvier au musée des Beaux Arts de Bordeaux.  Elle n'est pas en rapport avec le programme, mais je l'ai spécialement appréciée, donc je vous la conseille.

Cette expo présente peintures (de John Singer Sargent, Thomas Eakins, John Alexander White ou William T. Dannat), photos (dont Steichen) et des gravures (Mary Cassatt <3) de la période 1870-1915.

Ce n'est pas une très grande expo, le nombre d'oeuvre n'est pas grand, mais elles ont été séléctionnée avec soin, elle sont due à des artistes de qualité et différents médium sont présentés (aujourd'hui si la photographie est présente dans les grandes expos, la gravure est encore trop absente!). Cette exposition présente une autre grande qualité: l'interet et la qualité de ses problématiques, présentées d'une manière très claire (ce qui devient assez rare !). L'exposition traite du renouvellement du genre du portrait moderne dans les années 1870-1915, et cherche à montrer la richesse des collections françaises en matière d'art américain de cette période. Cette expo montre aussi l'intégration de nombreux artistes américains dans les cercles artistiques officiels de l'époque mais aussi l'interet que portaient les pouvoirs publics à cet art américain. Il était important pour un artiste américain d'etre reconnu en Europe et d'etre présent dans les salons officiels et les collections française: c'était une marque de préstige favorisant leur réussite aux Etats Unis.  Cette dernière problématique est en rapport avec le programme des terminales option facultative (thème internationalisation et mondialisation de l'art). J'en profite pour ajouter que plusieurs expos de ses dernières années présentées par le musée d'art américain de Giverny traitent de thèmes similaires: n'hésitez pas à consulter les catalogues d'expo!

Voir le site du musée: http://www.maag.org/expositions/expo1.html

et sur Evene: http://www.evene.fr/arts/actualite/musee-d-art-americain-de-giverny-173.php

30/05/2008

Exposition sur les projets architecturaux pour Berlin d'Hitler.

Une exposition consacrée aux projets architecturaux monumentaux pour Berlin, conçus sous le régime hitlerien est présentée actuellement à Berlin. On y découvre de nombreux documents inédits. Le sujet des projets monumentaux architecturaux des régimes totalitaires (Mussolini, Staline et Hitler) entrent dans le thème villes aux XXème (partie utopie). Ca peut être un sujet de dossier: quelques idées:

- sources d'inspiration des projets architecturaux des régimes totalitaires (sources antiques, renaissance...)

- architecture et propagande...

 

Saissisez les grandes idées de l'architecture totalitaire sur le site de Wikipédia (attention, info à prendre avec des pincettes)

Images de l'architecture fasciste

Imgaes de l'architecture nazie

Dossier sur le site du centre Pompidou

Site sur le projet Germania (j'ai cru comprendre que le site était controversé dans les idées, mais j'en sais strictement rien)

22/05/2008

Une visite à la cité de l'architecture: la galerie de l'architecture moderne et contemporaine: Perret et Le Corbusier

Voila une visite qui touche plusieurs des thèmes de votre programme, à savoir Villes au XXeme siècle, Perret et  Politiques culturelles.

En effet, la cité de l'architecture, abritée par le palais Chaillot, réaménagé en 34-37 pour l'exposition universelle de 1937, a été inaugurée en septembre 2007. Le projet et les missions de la cité sont présentées sur cette page. La cité a une activité de relation avec le public, de sensibilsation assez riche et je pense que cette structure peut être l'objet d'un dossier interessant entrant dans le cadres des politiques culturelles.

La visite de la cité sera bénéfique pour le travail sur les thèmes de la ville au XXème et Perret. En effet, outre un parcours retracant l'évolution de l'architecture depuis 1850, la galerie de l'architecture moderne et contenporaine présente la reconstitution d'un appartement de la cité radieuse de Le Corbusier à Marseille et une présentation de l'immeuble d'habitation de la rue Franklin par les frères Perret. Cette visite pourra vous donner des idées de dossiers et vous permettre de réviser agréablement pour le bac. Visite virtuelle de la cité

Site de la cité de l'architecture et du Patrimoine

Si vous êtes parisiens, surveillez le programme des conférences, il y a des choses passionnantes!

02/05/2008

Exposition "1931, les étrangers au temps de l'exposition coloniale"

Autour de 1925: l'exposition coloniale de 1931.

" 1931, les étrangers au temps de l'exposition coloniale"  du 6 mai au 7 septembre, cité nationale de l'Histoire de l'Imigration, Palais de la Porte Doré.

decoration

Je n'ai pas eu encore le temps d'aller voir cette exposition, mais je vous la conseille car elle est en rapport avec 1925, l'exotisme, le regard sur l'étranger à l'époque. Un petit tour de ce coté de Paris sera pour vous ravissant: il reste dans le parc et aux alentours, des batiments des années 30 conçu pour cette exposition, dont le magnifique Palais de la Porte Doré, qui accueille l'expo actuelle. La facade est entierement décoré de relief représentant les colonnies et leurs richesses.

Je vous conseille notamment le parcours sur le thème de l'expo de 1931 dans le bois de Vincennes (il y a plus d'une dizaine de panneaux explicatifs)

decoration

IDEE DE SUJETS: l'exotisme dans les années 20-30; le palais de la porte doré; le projet de la cité de l'histoire de l'Immigration [pr Politiques culturelles]...

site de l'exposition: Nombreux complements d'exposition (conférences, films, débats, publications...)

21:20 Écrit par Joh P. dans 1925 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 1925, exposition, idees |  Facebook |

Expo Georges Rousse à la maison européenne de la phtographie à Paris

Exposition qui me semble sympa pour le chapitre artistes et architecture:

Georges Rousse à la Maison Européenne de la Photographie, à Paris, jusqu'au 8 juin 2008

decorationdecoration

Ce plasticien-photographe travaille sur la disgression de l'espace et la mise en scène visuelle d'une proposition plastique basé sur l'illusion d'optique. Il a travaillé dans des lieux en friches dans le monde entier.

Je n'ai pas vraiment le temps de vous présenter en détail son oeuvre: voyez ces liens:

Site officiel de Georges Rousse

Site de la Maison Européenne de la Photographie

Wikipédia

Site français de la photographie haute résolution

L'exposition de la Maison Européenne de la Photographie presente les oeuvres récentent de l'artiste.

INFO DE LA MEP : expo, horraires, plan... Il y a des conférences, des projection de film, des visites guidées...

NB: je viens de voir: il y a quelques autres expo en ce moment sur Georges Rousse:

Musée des beaux arts de Chambery 18 avril - 31 juillet 2008 [site]

- Galerie RX à Paris  (8ème) 11 avril - 24 mai 2008 [site]

decoration

NB: un autre artiste qui travaille d'une manière un peu similaire: Felice Varini (cf chateau d'Oiron)

10/11/2007

Expo: "acquisitions 2003-2007" au Centre G. Pompidou du 7 novembre au 7 janvier

L'exposition " Acquisitions 2003-2007" au Centre G. Pompidou présentes les quelques unes des 1750 photographies qui ont réjoint durant les cinq dernières années les collections du musée. Cinq thèmes poncutent le parcours: la révélation surréaliste, la chose exorbité, les voies de l'experimentation, réalisme poétique, portrait d'identité, documents contemporains, histoire mémoire.

Je vous parle de cette expo car elle peut etre le point de départ d'une étude pour le thème "politiques culturelles": la politique d'acquisition du cabinet de photographie du Centre Pompidou. Vous pourrez vous aider de plusieurs articles paru sur le sujet, dont un dans le connaissance des arts Photo n°13. L'idéal pour ce type de sujet est bien sur de contacter l'administration du musée, et au mieux, le conservateur.

Vous pouvez aussi travailler sur la politique d'acquisition d'un musée proche de chez vous, ce qui vous permettera de rencontrer les conservateurs!

09/11/2007

Exposition Les heures chaudes de Montparnasse

Se tient jusqu'au 6 janvier 2008 une expo au musée du Montparnasse qui concerne (encore une fois) le programme. Les "heures chaudes de Montparnasse" présente la vie de ce quartier dans les années 20 à travers des films de Jean Marie Drot et des oeuvres de Chagall, Cocteau, Desnos, Marie Laurencin, Modigliani, Chana Orloff, Picasso et Zadkine (pour ne citer que les plus célèbres).

Si Montmartre était le centre artistique du Paris des années 1900, en 1925, les artistes se retrouvent surtout dans le quartier du Montparnasse, dans des lieux emblématiques, tel que la ruche, la coupole, le dome...

Cette exposition peut etre pour vous une première approche du Paris des années 1925: pourront en découler bien sur, un dossier: le quartier Montparnasse dans les années 20, ou L'école de Paris. Vous pouvez aussi ne vous attacher qu'à un lieu (le café de la Coupole) ou à une personnalité (Kiki de Montparnasse)...

INFORMATIONS PRATIQUES

« Les Heures chaudes de Montparnasse »

du 15 juin 2007 au 6 janvier 2008

Musée du Montparnasse

dans le Chemin du Montparnasse

21 avenue du Maine 75015 Paris

Métros Bienvenüe Montparnasse (sortie Place Bienvenüe) ou Falguière

Horaires : tous les jours de 12h30 à 19h sauf le lundi

Renseignements : 01 42 22 91 96 et http://www.museedumontparnasse.fr

Tarifs : 6€, 5€

info sur le quartier

23:02 Écrit par Joh P. dans 1925 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 1925, exposition, idees |  Facebook |

08/11/2007

Exposition Steichen au musée du Jeu de Paume


 

Après que mon ordi est planté je reprends (très énervée), l'écriture de mon article sur Steichen... dire que je l'avais presque fini :-( 

decoration

Edit : faute de trouver l'affiche officielle de l'expo, j'illustre mon article de la couverture du catalogue de l'expo

 

Grand coup de cœur depuis mon arrivée à Paris : cette exposition au Jeu de Paume...  Merci Alexis d'avoir eu l'idée géniale de cette sortie ! Steichen est vraiment un photographe extraordinaire. J'admire particulièrement son travail de la lumière.

L'exposition  Edward Steichen, une épopée photographique est la première rétrospective en Europe consacrée à cet artiste de la première moitié de XXème siècle. Près de 450 photographies sont présentée jusqu'au 30 décembre 2007 au Jeu de Paume Concorde.

Edward Steichen est un artiste américain né en 1879. Son œuvre fut l'une des plus prolifiques et des plus diverses de l'histoire de la photographie. Diverse, car aucun genre ne lui a échappé : portraits, paysages, natures mortes, nus, photographie de mode, de pub, de théatre, de guerre, aérienne... Son œuvre à évolué au fil des ans et -comme me l'a fait remarqué Alex cet après midi- aucune de ses période n'a été médiocre : il a toujours su être inventif, novateur.
Né en 1879 au Luxembourg, il grandit au Etats-Unis, où ses parents ont émigré en 1880. Il commence à pratiquer la photographie à 16 ans. En 1895, il rencontre Alfred Stieglitz (avant-gardiste en matière de photo, cf cours de première)  avec qui il se liera d'amitié (ils fonderont ensemble le groupe Photo-Sécession et Steichen participera aux publications de Camera Work). A Cette époque, Steichen s'inscrit dans le courant pictorialiste (rappel des cours de première, n'est ce pas ^^) et produit de magnifiques photos avec des lumières extraordinaire... Les portraits qu'il réalise à cette époque sont étranges, envoutants, novateurs (je pense tout particulièrement aux portraits de Rodin). La qualité technique des tirages est aussi à remarquer.

En 1914, le photographe retourne à New York.  Il est alors nommé responsable de l'équipement photographie que dans l'armée de l'air américaine. Son expérience dans la photographie aérienne militaire va avoir un effet sur son œuvre. Il se brouille en 1917 avec Stieglitz et s'éloigne de l'esthétique pictorialiste. Après la guerre, il réalise des compositions photographiques (qui pour moi ont évoqué le travail de Rodtchenko)

Il devient en 1923 directeur artistique de Vogue et pratique alors la photographie de mode et la photographie mondaine. Tout les « people » des Etats Unis de l'époque passent sous son objectif. Pour Vogue, il photographie les vêtements de luxe des années folles : Chanel, Lanvin, Poiret, Schiaparelli... Tout cela dans une esthétique très art déco !

Dans les années 20, il réalise des publicités et des motifs textiles abstraits à partir de macro photographies répétées à l'infini (difficile à expliquer, mais très beau à voir).

En 1938 il se consacre à l'horticulture (il sera à l'origine de la première expo de fleur dans un musée). En 1946 il est nommé directeur du département photographie du MoMA pour lequel il conçoit des expositions à la présentation très novatrice.  (je suis allée assez vite sur la fin, car elle concerne moins le programme).

C'est une expo à ne pas manquer, de très grande qualité, qui vous fournira des exemples à citer en dissertation et des idées de sujets pour le thème 1925. En voici quelques uns :

-Le travail de Steichen dans les années 20 : un sujet qui permet d'aborder les différentes facettes de son oeuvre

- Steichen : photographe de mode des années folles : ce sujet permet d'évoquer deux domaines artistiques : la mode et la photographie : il y aura beaucoup de chose à dire, car Steichen à photographier la crème de la crème en matière de mode :  du Lanvin, du Chanel, du Poiret, du Schiaparelli porté par des modèles d'une grande beauté ; le tout traité de manière créative !

- Steichen et la photographie Mondaine

- Les motifs réalisé pour les textiles de la firme Stehli : c'est un sujet plus pointu mais tout aussi passionnant : pour celui-ci, pensez à jeter un œil sur la photographie abstraite et les expérimentations menées par Man Ray, Moholy Nagy (Bauhaus), par Rodtchenko (groupe Octobre), et par les artistes de la Nouvelle Vision.

Plus largement :

-La photographie de mode dans les années 20

-les débuts de la photographie publicitaire dans les années 20

-photographie, abstraction et expérimentations dans les années 20.

Il est probable que je refasse plusieurs articles « idées » sur la photographie en 1920-1930 car il y a beaucoup de sujet à traiter sur ce thème !

Infos pratiques

Jeu de Paume
1, place de la Concorde
75008 Paris

Métro : Concorde (lignes 1, 8, 12)
Bus : 24, 42, 72, 73, 84, 94

Renseignements : 01 47 03 12 50

Mardi (nocturne) : 12h à 21h
Mercredi à vendredi : 12h à 19h
Samedi et dimanche : 10h à 19h
Fermeture le lundi

TARIFS

Entrée : 6 €
Tarif réduit : 3 €
La vente des billets se termine une demi-heure
avant la fermeture des espaces d'expositions.

http://www.jeudepaume.org/?page=accueil

 

 

21:34 Écrit par Joh P. dans 1925 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photographie, 1925, idees, exposition |  Facebook |

04/11/2007

Exposition Leuleu au musée des années 30 de Boulogne

L'expo actuellement présentée au musée des années 30 retrace 50 ans de création de la maison Leuleu. Entre 1920 et 1970, cette entreprise familiale créa des meubles de luxe pour des particuliers, des sièges d'entreprises, des ambassades, des paquebots... et même pour le palais de l'Elysée!


La visite de cette exposition vous sera utile pour deux raisons: d'une part elle vous permeterra de découvrir quelques créations art déco d'un grand ensemblier (sujet potentiel de dossier et exemple à donner pour une dissertation ou un commentaire de texte), d'autre part, vous y observerez des créations d'après guerre que vous pourrez mettre en relation avec celles que vous avez vu en visitant l'appartement témoin du Havre.

2333

INFOS pratiques:

Site de l'expo

La maison Leleu, 50 ans de mobilier et de décoration

25 septembre 2007 - 6 janvier 2008

du mardi au dimanche : de 11h à 18h

Musée des Années 30 + expositions temporaires :
Plein tarif : 4,35 euros

Tarif réduit : 3,35 euros
Gratuit  le premier dimanche de chaque mois.

28 av André Morizet
92100 Boulogne-Billancourt
France

13:40 Écrit par Joh P. dans 1925 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : idees, exposition, arts decoratifs |  Facebook |

Design contre design - exposition au Grand Palais

Aujourd'hui, j'ai visité avec Marielle l'expo Design contre Design aux Galeries Nationales du Grand Palais. Bonne nouvelle pour tout le monde: il n'y a quasi pas de temps d'attente pour entrer (il faut dire que Courbet attire tout le monde...). Je vous conseille vivement de faire un petit tour à Paris pour voir cette expo fabuleuse et très bien conçue. Il y a très peu de textes explicatifs et pour une fois c'est TANT MIEUX. Non, non, je ne suis pas tombée sur la tête, moi qui peste toujours sur le manque de guide (gratuit) dans les expos. Nous avons visité l'expo design/design sans audio guide et ça ne m'a pas manqué... D'une part parce que j'avais quelques idées et notions du sujet, d'autre part parce que les objets parlent d'eux même, grace à une très bonne mise en scène... c'est une exposition qui se lit facilement, la problématique est abordable à tous... Avant de visiter l'exposition, j'étais assez septique, notamment au sujet des "courts circuits" annoncés sur le site de l'expo "Design contre design propose de confronter des objets et des meubles de l'environnement domestique de la révolution industrielle à nos jours. Plutôt que de raconter une chronologie aujourd'hui trop complexe, elle met en parallèle, juxtapose, propose des courts circuits dans le temps destinés à créer la surprise et des dialogues entre les choses." J'avais peur de découvrir un fouilli sans vrai fil conducteur, sans problématique... J'avais tord! Un grand coup de coeur pour cette très bonne expo...
design

Bon ok ok, j'entre dans le vif du sujet... En quoi est elle en rapport avec le programme de terminale hida? Il n'y a aucun lien direct, semble il? J'ai fait pour vous un petite liste d'idées de sujets qui ont germé dans ma tête tout au long de l'expo , auxquels Marielle à eu droit en avant première (tu m'en veux pas que je les dise?)...   edit: pour plus de clarté j'ai transféré les idées dans les deux messages suivants:

Informations pratiques

Dates
du 26 septembre 2007
au 7 janvier 2007

Lieu
Galeries nationales
du Grand Palais 75008 Paris
Entrée square Jean Perrin

Accès
M° Franklin-Roosevelt
ou Champs-Élysées Clemenceau.

Tarifs
Plein tarif : 10€
Tarif réduit : 8€
(13-25 ans, famille nombreuse, demandeur d'emploi)
Gratuit pour les - de 13 ans.

Horaires
Tous les jours sauf les mardis.
De 10h à 20h, les mercredis et vendredis jusqu'à 22h
A partir du 10 novembre, nocturne supplémentaire les samedis et dimanches jusqu'à 22h

Pour en savoir plus: Le site de k'expo

01/11/2007

Expostion "chanson folles des années 20"

EXPOSITION À LA MEDIATHEQUE MUSICALE DE PARIS : « Chansons folles des années 20 »
du 8 novembre au 31 décembre 2007
Un choix de partitions des chansons de l'époque.
Le 21 novembre, à 19 heures, conférence en chansons avec Martin Pénet, Gabriel Palacio et Pierre-Jean Desnoux.

Forum des Halles
8 porte Saint Eustache Paris 1
Information : 01 55 80 75 30
http://www.paris-bibliotheques.org/

23:15 Écrit par Joh P. dans 1925 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, musique, 1925 |  Facebook |

Exposition: Baccarat et les années folles

Exposition "Baccarat et les années 20, un souffle de modernité"  29 octobre 2007 - 29 février 2008

Galerie-Musée Baccarat 
11, place des Etats-Unis 
75116 Paris      
Tel : 01 40 22 11  00    

Métro : Boissière ou Iéna     

Ouverture de 10h à 18h tous les jours sauf mardi et dimanche. Prix d'entrée : plein tarif 5 €, tarif réduit : 3,50 €

Plus d'info: http://www.baccarat.fr/fr/univers-baccarat/actualites/contenu/actualites/BACCARAT%20ET%20LES%20ANNEES%2020.htm

23:13 Écrit par Joh P. dans 1925 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, 1925, arts decoratifs |  Facebook |

Exposition : Les années folles

Les années folles (1919-1929)

img_23801

Exposition Musée Galliera du 20 octobre 2007 au 29 février 2008.

Cette exposition est consacrée à la mode dans les années 20. Cela peut etre un bon thème pour le dossier de bac (beaucoup d'élèves ont choisi la mode en 1925 l'an dernier). Je tiens aussi à vous rappeller que le sujet tombé en commentaire de document à la session juin 2007 était "la femme en 1925", informez vous donc sur ce sujet, car certains profs vous le donneront en controle ou en bac blanc. (voir la rubrique "liens utiles": les annales du bac hida)

Info pratiques:

Musée Galliera
10, avenue Pierre 1er de Serbie - 75116 Paris
tél.: 01 56 52 86 00

métro : Iéna ou Alma Marceau

Ouverture de 10 h à 18 h
tous les jours sauf le lundi
(de 14 h à 18 h les jours fériés)

Prix d'entrée
plein tarif : 7 € / tarif réduit : 5, 50 €
tarif jeune (14-26 ans) : 3, 50 €
gratuit : moins de 14 ans


Plus d'info: http://www.galliera.paris.fr/

 

 

23:06 Écrit par Joh P. dans 1925 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 1925, mode, exposition |  Facebook |